Collaborations

Diaclone est partenaire d’un projet européen d’envergure associant une douzaine de partenaires de la région de Besançon.

 

Le Projet MiMédi

 

MIMEDI: MIcrotechnique pour les MEDicaments Innovants nouvelles solutions technologiques pour optimiser la fabrication de "cellules médicaments"

Diaclone est partenaire d’un projet européen d’envergure associant une douzaine de partenaires de la région de Besançon.

Au sein de ce consortium, Diaclone apporte son expertise et son savoir-faire de plus de 30 ans dans le domaine des anticorps, afin d’aider à la mise en place de processus novateur en matière de tri cellulaire, de détection de contamination, de suivi de populations cellulaires, etc…

Contexte:

Les médicaments innovants (Médi) ont récemment émergé afin de proposer de nouvelles solutions de traitement pour les patients en impasse thérapeutique. Ces « Médi » sont basés sur l’utilisation de « cellules - médicaments » dotées de nouvelles fonctions physiologiques, de caractéristiques biologiques ou de propriétés reconstitutionnelles qui s’inspirent des processus naturels de l’organisme. Or, la fabrication de ces médicaments nécessite de mettre en œuvre des technologies complexes de tri cellulaire, d’amplification, de transduction génétique, d’amplification-division, d’activation ; et ce à plusieurs étapes de la production et le tout dans un environnement maitrisé de type salle blanche. Compte tenu de ces différentes contraintes de fabrication, leur production est donc coûteuse. C’est pourquoi une nouvelle conception du mode actuel de production et de qualification des Médi est nécessaire.

Présentation du projet:

C’est dans ce contexte qu’intervient le projet MiMédI (Microtechniques pour les médicaments innovants). Il prévoit en effet d’associer des compétences en microtechniques (microfluidique, acoustique, vision, automatisme, nano et micro-technologies) à celle de la production de médicaments personnalisés de demain dans une enceinte réduite et hermétique qui pourra être installée au lit du patient. L’idée est en effet d’automatiser la fabrication de ces produits à l’intérieur d’un système clos intégrant les différentes étapes de production et permettant, à moindre coût et en toute sécurité, d’assurer la reproductibilité des processus à mettre en œuvre. Concrètement, dans ce « bioréacteur », les cellules prélevées dans le sang d’un patient pourront ainsi être traitées, modifiées et multipliées avant d’être réinjectées à des fins thérapeutiques dans l’organisme de ce même patient.

Perspectives :

Ce projet régional d’envergure vise ainsi à optimiser la production des Médi et à réduire leur coût de fabrication pour faciliter l’accès à ces nouveaux traitements personnalisés qui proposent une alternative ou un complément aux traitements actuels réalisés par voie chimique. Leur mise sur le marché devrait ainsi permettre de lutter plus efficacement contre les problèmes de santé publique tels que le cancer, l’inflammation ou la réparation tissulaire.

Durée, Montant et Financement :

Le projet collaboratif MiMédI associant 10 partenaires régionaux (6 entreprises privées, 3 partenaires académiques et un organisme de transfert) s’inscrit dans le cadre du programme européen de spécialisation intelligente régionale (RIS3) et plus particulièrement dans le domaine des microsystèmes appliqués au secteur de la santé. D’une durée de 4 ans et d’un coût total de 13,6 M€, il est financé à hauteur de 75 % par les fonds FEDER (Fond Européen de Développement Régional) et cofinancé en partie par le fond régional d’innovation.

Partenaires :

                            

Product search